Mirabilia. Dites-le avec un pigeongramme (1870)

Trois petites choses insolites sont passées en vente lundi 7 avril à Drouot.

Elles ont été soigneusement placées sous les ailes d’un pigeon pendant le siège de Paris, lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871. Il s’agit de « pigeongrammes », messages qui étaient roulés dans un minuscule tube caché dans le plumage de pigeons chargés de transmettre les nouvelles de la province aux Parisiens assiégés. La dépêche manuscrite était « microfilmée » sur pellicule photographique puis acheminée par pigeon voyageur ; à son arrivée, elle était projetée sur écran à l’aide d’une « lanterne magique », lue et recopiée.

Trois petits pigeongrammes, 1870-1871 © Artcurial

Trois petits pigeongrammes, 1870-1871 © Artcurial

« L’aérogramme de guerre » survivra au siège de Paris : des pigeons voyageurs, on le sait, seront notamment utilisés pendant la Première guerre mondiale pour transporter des messages au-delà des lignes ennemies ou sur de longues distances. Le pigeongramme connaîtra également des usages plus étonnants. À la fin du XIXe siècle, la Compagnie générale Transatlantique, dont les paquebots assuraient la liaison entre la France et les États-Unis, lança un « service des pigeongrammes » pour permettre l’envoi de courriers depuis le large.

Pigeons voyageurs dans leur panier, 1917. BnF, département des Estampes et de la photographie

Pigeons voyageurs dans leur panier, 1917. BnF, département des Estampes et de la photographie

La Presse, en août 1899, relatait les essais qui étaient réalisés depuis des paquebots partis du Havre ou de New-York, emportant à leur bord des pigeons qui étaient lâchés jusqu’à 12 heures après le départ des navires. Les messages étaient microfilmés de la même manière que pendant le siège de Paris, comme l’expliquait à La Presse le créateur du service des pigeongrammes :

Les dépêches sont soumises à de longs préparatifs malheureusement indispensables. C’est ainsi qu’il a fallu installer à bord un laboratoire photographique pour la réduction des dépêches sur des pellicules qui enfermées dans de petits tubes sont attachées à la patte de l’oiseau. À l’arrivée du pigeon, la pellicule est retirée, soumise à un agrandissement photographique et aussitôt les dépêches sont expédiées.

Jusqu’à présent, les particuliers, les passagers, n’ont pas fait grand usage de ce genre de transmission de dépêches, que nous mettons à leur disposition moyennant le versement de la somme de 5 francs par dépêche. Mais, avec le temps, les services rendus par nos pigeons seront plus appréciés et l’envoi de pigeongrammes se généralisera

Mais une question, forcément, vous assaille : ces pigeons avait-il le mal de mer ? Et bien, figurez-vous que non ! La « légende du mal de mer des pigeons » était pourtant apparemment fort répandue à la fin du XIXe siècle lorsque Charles Sibillot, dans son Pigeon-messager et ses applications (à lire sur Gallica ici), s’efforce de la mettre à mal :

Il est donc clair que, dans des conditions normales d’embarquement, les pigeons voyageurs, non seulement n’ont pas le mal de mer, mais encore qu’ils ne peuvent pas l’avoir, puisqu’il est matériellement impossible aux balancements du navire de déterminer chez les êtres « aériens » les frottements des viscères du ventre, cause primordiale du mal de mer chez les êtres « terriens », y compris les oiseaux de basse-cour, dont le domaine est la croûte terrestre plus que les airs

Enfin, et c’est important : Charles Sibillot concluait en ajoutant que les pigeons sont bien « indemnes du vertige ». Vous voilà rassurés.

Ce lot de trois pigeongrammes a été adjugé 563 euros, avec les frais de vente

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s